Qui sont les projets de la promotion 2023 de Prémices?

Photo de l'évènement de lancement, présentant les projets lauréats, l'équipe de l'URSCOP et les partenaires techniques, institutionnels et financiers

Nous nous réveillons à peine de l’évènement de lancement de la troisième édition de Prémices, ayant eu lieu le 16 mai au Woopa (69). À ceux qui n'ont malheureusement pas pu être présents, voici ci-dessous une liste des projets Prémices 2023. Vous y découvrirez (ou redécouvrirez) les initiatives inspirantes qui ont été présentées lors du lancement et qui vont être accompagnées pendant six mois. 

  •     Les projets du bâti : 

Aux temps solidaires est un projet d'habitat accompagné, partagé et inclusif à destination de personnes âgées de plus de 60 ans en perte d'autonomie, habitant la vallée de l'Eyrieux (07) et à vocation d'insertion professionnelle dans les métiers du soin et de l'aide à la personne

La fondation des Travaux Suspendus (38) fait référence aux « cafés suspendus », tradition italienne consistant pour un client à payer un café supplémentaire pour la prochaine personne dans le besoin. Sur le même principe, ce projet entend structurer un dispositif permettant aux clients de coopératives du bâtiment d’intégrer au paiement de leurs travaux un micro-don afin de « suspendre » des travaux et de pouvoir les réaliser pour des ménages plus précaires.

La Coopérative de Logements Épars (La CLE) (69) est une solution d’accès au logement ou de maintien dans le logement, proposant des mensualités modérées et un statut d’occupation alternatif au sein d’une coopérative.

Le projet de « promotion de la coopération dans la construction » (69) est porté par un groupe de Scop de la filière des métiers de la Construction Auvergne Rhône-Alpes. L’ambition est de créer une structure coopérative pour développer et défendre « un art de la coopérer dans la construction ». Ce seront des chantiers de conception-réalisation qui mettront en œuvre des bonnes pratiques coopératives pour répondre aux enjeux techniques, économiques, sociaux et écologiques sur tout le territoire Auvergne Rhône-Alpes.

L’objectif principal du projet Terre de Combronde (63) est de participer au renouveau du monde de la construction en promouvant les savoir faires et matériaux locaux, bio et géo-sourcés. Aussi, le collectif propose de valoriser les terres d'excavation de chantier pour leur utilisation dans un mode constructif durable : la construction en terre crue.

  •      Les projets alimentaires : 

La Friche de l’Assemblée, c’est la nouvelle extension d’un tiers-lieu déjà existant, l’Assemblée à Saint-Julien-Chapteuil (43), qui va être un lieu de vie multi-activités dédié à l’alimentation et à la terre nourricière. 

Clochette, c’est un projet associatif de lieu multiservice avec épicerie, bar/café et resto, en haute vallée de l’Ouvèze (26). Leur objectif est d’avoir un lieu où trouver de la convivialité et des services essentiels à moins de 8 km de chez nous (contre 25 aujourd’hui). 

A l’Aube est un lieu de vie proposant une restauration saine, locale et abordable, ainsi que des animations culturelles et pédagogiques. Il y a également des ateliers, des évènements, une petite épicerie, et participant à un marché de producteurs locaux aux Vans (26).

Le projet de halle nourricière (38) regroupe trois activités : un supermarché coopératif, un café cantine et un lieu ressource. Constitué par un groupement de +200 adhérents, il ville à redynamiser le cœur de ville et s’inscrit dans la continuité des Territoires à VivreS.

Territoires à VivreS - Grand Lyon TàV (69) est un projet collectif inter-associatif pour un accès digne à l’alimentation de qualité pour toutes et tous, et structurer des filières solidaires et durables. 

La Cabane des Producteurs est depuis 2016 une épicerie bio dans le Chablais (74), qui fédère une petite communauté d’une cinquantaine de producteurs et plus encore de consommateurs, avec la volonté de structurer une épicerie coopérative et participative et à terme, un tiers-lieu.

Le projet Soli'Doume (63) est un projet de Sécurité Sociale de l'Alimentation (SSA) qui, en se basant sur l'utilisation de la Doume (monnaie locale du Puy-de-Dôme), développe un écosystème économique alimentaire alternatif au système conventionnel tout en étant à la fois solidaire, ethique et durable. Il se base sur trois principes: la co-construction d'unn modèle alimentaire durable et biologique, une redistribution des richesses, l'accompagnement des transitions de pratiques et de comportement alimentaire.

  •      Et les projets difficiles à faire entrer dans une case ! 

Le projet d’écopole alimentaire (73) : il s’agit de la réhabilitation d’un ancien bâtiment sommaire de 1200m2 pour en constituer la première brique ; il s’agit d’un jardin du réseau de Cocagne (Les Triandines), une conserverie (J’aime Boc’Oh ACI) et un logisticien coopératif (GRAP). 

Le courtil de Quincieux (69), c’est la reprise d’une exploitation agricole en collectif dans la commune de Quincieux, en veillant à l’adaptation des procédés agricoles au changement climatique et au redéveloppement de la biodiversité et des générations agricoles.

AuRA Chanvre (69) est un projet qui aspire à structurer la filière chanvre textile en AuRA, en ralliant tous les acteurs et en permettant le développement de la culture durable du chanvre, pour être valorisé dans les marchés textiles, de décoration et de construction.

 

Revenez nous voir régulièrement pour suivre l'évolution des lauréats !

Édition(s)

Candidatez !

Les candidatures 2024 sont terminées, rendez-vous en 2025!